décembre 6, 2019
1 min read

Gaid SALAH. Refus caractérisé d’obéissance au chef suprême des armées

Par Lahouari Addi @ Facebook 06 12 2019

Refus caractérisé d’obéissance au chef suprême des armées.

Face au refus de l’Etat-Major d’annuler l’élection prévue le 12 décembre, la colère est montée d’un cran ce vendredi 42. Les manifestants appellent désormais à une grève générale à partir du dimanche 8 décembre.

Le bras de fer est engagé entre Gaid Salah et des millions de citoyens qui exigent l’enracinement de l’autorité publique dans la légitimité électorale. Ce bras de fer est politique mais soulève aussi un problème d’ordre constitutionnel. La constitution stipule que le président est le chef suprême des forces armées.

Mais le mandat de ce président s’est arrêté le 9 juillet 2019. Par conséquent, le chef suprême des forces armées est le peuple qui manifeste par centaines de milliers dans les rues chaque semaine. En continuant d’ignorer la demande de son supérieur hiérarchique, le général Gaid Salah se met en état d’insubordination caractérisée devant son chef constitutionnel.

Il s’expose à des sanctions prévues par le code militaire. En est-il conscient?

Article précédent

[Vidéo] Élections en Algérie : que demande le peuple ? Jean-Pierre Filiu,

Article suivant

HIRAK : L’ENCOMBRANTE UNITÉ DU PEUPLE

Latest from Blog

Gaza : la complicité écœurante de la bourgeoisie française

Par Politicoboy | 8 Mai 2024 | frustrationmagazine.fr Pendant que France Télévision diffusait la nuit des Molières de la Comédie française, l’armée israélienne a déclenché son offensive tant redoutée contre Rafah. Les premiers rapports font état
Aller àTop

Don't Miss

الجزائر الجديدة. طريق التوافق ومأزق « التواطؤ »

الجزائر الجديدة 149 – تحرير وتصوير رضوان بوجمعة طريق التوافق

47 vendredis contre des décennies de régression: le Hirak a remis l’Algérie en mouvement

Saïd Djaafer 14 Janvier, 2020 radiom.info A quelques semaines du