سياسةلا يفوتكنقاش

Dr SIDHOUM Message à l’oligarchie militaro-financière, détentrice du pouvoir réel.

Vous qui dirigez l’Algérie en sous-main devez comprendre que les algériennes et algériens dignes ont compris les véritables enjeux politiques et que leur silence n’est point ignorance des réalités ou soumission mais que souverain mépris. Vous avez et sans succès, usé et abusé de tous les stratagèmes. Vous avez transformé en 57 ans ce pays aux potentialités humaines énormes et aux richesses incommensurables en un vaste douar de misère et de désespoir et placé près de la moitié de la population en situation de survie. Vous avez même réussi la prouesse d’hypothéquer l’avenir d’algériens qui ne sont pas encore nés. Vous avez déclenché l’un des conflits internes des plus meurtriers de cette fin de siècle. Vous avez sacrifié des figures illustres qui ont façonné l’histoire de notre pays et déterré des cadavres politiques, pour tenter de sauver vos privilèges. Mais en vain !

Faudra-t-il vous le répéter : la crise politique est toujours là, interpellant la conscience de tous ! Et votre illégitimité ne peut-être camouflée ni par vos institutions factices ni par vos élections préfabriquées !

Repentez-vous, du moins pour ceux d’entre vous qui ont encore une conscience et les mains non souillées du sang des enfants de leur peuple. Prenez, du moins pour ceux qui ont encore une fibre patriotique, vos responsabilités historiques en remettant au Peuple le pouvoir que vous avez usurpé un certain été 62 par la force des armes. Le tribunal de l’Histoire a irrémédiablement et sévèrement condamné votre système.

Dans votre entêtement et votre attachement névrotique au pouvoir, vous courez non seulement à votre perte mais à celle de toute la Nation. Oubliez un instant vos containers sur les ports et vos comptes Outre-Méditerranée.

Regardez la réalité en face et soyez pour un moment, lucides, le temps d’une courte réflexion. Revisitez l’Histoire. Que sont devenus tous les régimes qui ont fondé leur pouvoir sur l’injustice et le mépris de leurs peuples ? Que sont devenues toutes les dictatures sud-américaines ? Qu’est devenu l’empire totalitaire soviétique, la monarchie iranienne, la dictature chilienne ? Que sont devenus les Bokassa, Mobutu, Mengistu, Vidéla, Duvallier, Papadopoulos, Rédha Pahlavi, Ceauscescu, Pinochet, Salazar, Caetano, Stroessner, Marcos, Suharto, Kadhafi, Saddam, Benali et autres despotes qui avaient terrorisé leurs peuples ?

N’avaient-ils pas eux aussi la force des armes et de l’argent ? Et pour certains l’intelligence en plus ? Aviez-vous songé un seul moment au sort que leur a réservé l’Histoire ?

Votre régime est appelé à disparaître. Il durera peut-être encore quelque temps, le temps pour vous de ruminer les illusions de pérennité de votre pouvoir mais aussi et surtout le temps de comptabiliser vos crimes et méfaits contre votre propre peuple, avant de répondre tôt ou tard de vos actes et de rejoindre la poubelle de l’Histoire.

« Il ne suffit pas de prendre un fusil pour devenir le maître légitime d’un pays ».
Salah-Eddine SIDHOUM.

الوسوم
اظهر المزيد

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
إغلاق
إغلاق