juillet 17, 2020
2 mins read

La prudence face à la pandémie

La prudence face à la pandémie
Par Akila LAZRI @Facebook 17/07/2020

Ce que nous a enseigné la pandémie actuelle , c’est que l’homme ne règne pas en maitre sur l’univers, qu’il partage son espace de vie avec d’autres espèces, avec lesquelles il doit cohabiter, et un environnement qu’il doit apprendre à respecter.

Le second point important, c’est la vulnérabilité comme essence de l’humanité, qui aurait dit qu’un pangolin mettrait à terre l’économie mondiale ? menacerait les alliances géopolitiques ? mais aussi réussirait à mettre à nue les systèmes de santé qui se disent être les plus performants au monde.

Enfin , on est forcés de constater que la médecine, est une science avec ses avancées mais aussi ses limites, ce n’est pas un savoir divin.

Qu’en est-il de l’Algérie ? bien entendu notre pays ne fera pas exception, l’Afrique a eu de la chance jusque-là , vérité ou intox ? on ne peut pas l’affirmer : à cause des régimes totalitaires qui sévissent sur le continent, et la précarité des systèmes de santé et des contres pouvoirs, il nous ai aujourd’hui impossible d’avoir les chiffres exactes, y compris de la mortalité annuelle des autres années afin de faire un comparatif. C’est donc un flou dans un autre.

Quels sont les arguments pour ne pas reprendre le mouvement populaire ? il faut intégrer que nous n’avons pas de certitude quant à l’évolution de cette pandémie ; des études récentes ont montré que le monde devrait s’habituer à une recrudescence régulière de la pandémie, donc plutôt que de penser que nous avons affronté une seule vague il faudrait d’ores et déjà se préparer à son retour régulier, c’était notamment le cas de la peste en Europe pendant le moyen âge , qui revenait sans qu’on ne sache jamais quels sont les facteurs ni déclenchants ni protecteurs. Par conséquent et en l’absence de changements sérieux de notre système de santé, la société civile doit prendre acte de ces informations et s’organiser afin de vivre avec le virus au moins jusqu’à ce que la communauté scientifique internationale puisse y voire plus claire ; Et la distanciation sociale prolongée ou intermittente, les gestes barrières, le port de masque sont aujourd’hui nos seuls moyens de luttes en attendant d’arriver à une immunité collective efficace, faut-il encore que cette immunité soit durable.

Enfin, il ne faut jamais cesser de rappeler que ce qui fait le plus défaut en Algérie est notre système de santé défaillant voire inexistant et ce à plusieurs égards : il faut garder à l’esprit les inquiétudes occidentales à savoir le risque de surcharge des lits de réanimation ; et donc de sacrifier beaucoup de vies. Je rappelle que l’Algérie dispose de 450 lits de réanimation environ pour 42 millions d’habitants versus 10 lits pour 10 000 habitants pour la France par exemple.

Certains diront qu’un vaccin commence à être commercialisé , en effet les puissances mondiales sont déjà en train de se le disputer, et l’Afrique je l’espère pourra compter sur l’aide internationale, notamment celle de Pékin, qui entendons-nous bien, ne le fera pas par humanisme, mais pour en tirer tous les atouts qu’une telle action lui conférera.

Et pour finir sur l’essentiel, et sur une note positive, la révolution qui anime les jeunes Algériens aux quatre coins du pays , est un état d’esprit , une vision d’avenir, une philosophie de vie, qui s’est inscrit durablement dans nos existences et nos mémoires, il ne faut pas être animé par l’angoisse de sa perte potentielle, mais par l’ambition de l’enrichir par la réflexion, l’expertise, des propositions politiques, économiques, culturelles et artistiques. Il faut aujourd’hui donner de la consistance au débat, donner de l’ossature au mouvement, et surtout une vision à la hauteur de nos ambitions pour une Algérie libre et surtout et avant tout DEMOCRATIQUE.

La rue oui, mais la rue en toute sécurité.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

كيف تذرعت الجزائر بأزمة كورونا لقمع ثورة مطلبية؟

Article suivant

Écoutez la rue : La nouvelle transition algérienne.

Latest from Blog

Gaza : la complicité écœurante de la bourgeoisie française

Par Politicoboy | 8 Mai 2024 | frustrationmagazine.fr Pendant que France Télévision diffusait la nuit des Molières de la Comédie française, l’armée israélienne a déclenché son offensive tant redoutée contre Rafah. Les premiers rapports font état

Ce que la Palestine fait au monde

ALAIN GRESH · LE 2 MAI 2024 In orientxxi.info L’offensive israélienne contre Gaza depuis le 7 octobre montre plus que jamais l’impunité totale d’Israël et un soutien inconditionnel apporté à Tel-Aviv par la majorité

La gouvernance néolibérale en marche

Rafik Lebjaoui, Algeria-Watch, 21 Avril 2024 La gestion ultra autoritaire de la pandémie du Covid a indiqué clairement l’orientation choisie par l’oligarchie occidentale pour assurer le contrôle des populations et encadrer les
Aller àTop